JJ Sempé 2

Ce dimanche matin, à 10 h 30, je suis retourné dans le quartier de Bacalan, au Musée de la Mer et de la Marine pour voir encore une fois l'exposition consacrée à Jean-Jacques Sempé. Ce dimanche matin donc, alors que la méchanceté est étrangère au monde du dessinateur, j'ai dû faire un choix doublement cruel. Sélectionner d'abord parmi les 200 oeuvres de Sempé exposées celles que je préférais photographier afin de n'en retenir in fine que trois pour ce blog. Je commence par celle-ci car cela m'a frappé en regardant ce matou passer une tête par la porte : Jean-Jacques Sempé est un chat. Il ne vocifère pas et ne force jamais le trait. Il regarde ce qui se passe avec une grâce infinie car il s'agit bel et bien de cela : une simplicité portée à un degré de sophistication aussi pur, ça s'appelle la grâce. Et quel animal autour de nous, dans notre vie quotidienne est plus gracieux que le chat ? Monsieur Sempé doit être capable de ne pas bouger d'un cil jusqu'à ce qu'une idée traverse son esprit. Je parierais même qu'il ronronne de plaisir quand il parvient au dessin de ses fins. Sempé est un chat dont le coup de crayon vole comme un oiseau !