Bordo de Dorso

Je dis souvent que le printemps commence avec l'arrivée de la course Paris-Roubaix et je le maintiens. Dimanche 31 mars à 14 h 45 pourtant lorsque je pris la photographie de cette allée du Parc bordelais, il me serait impossible de nier que ce ne fut pas la lumière printanière du moment qui ne motiva pas cette prise de vue. Ni sauvage ni domestiquée policée davantage que polissonne c'est une allée prometteuse et ô combien apaisante. Empruntez-moi nous dit-elle et vous verrez bien ce que vous trouverez au bout. Je me suis arrêté un instant afin d'immortaliser ce moment. Le printemps 2019 commençait bel et bien là, à cette minute tout à fait précise. Dans sa lumière de soie et la fraîcheur de son innocence.