29 janvier 2019

Mardi 5 février dès 18 h 30 à la Machine à Musique Lignerolles

Il faut venir nombreux mardi prochain, rue du Parlement Sainte-Catherine où dès 18 h 30, je vous parlerai de " Colporteurs Blues" à la Machine à Musique Lignerolles grâce à Hélène des Ligneris. D'abord parce que mon roman le mérite et que c'est un bel endroit. Ensuite parce que la rencontre avec le public sera animée par Benoît Lasserre, grand reporter à " Sud Ouest" et maître en la matière. Faîtes-nous passer un bon moment. Merci !
Posté par 240768 à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2019

Pourquoi il n'y aura pas de prochaine rencontre

Merci à Sandrine Jacotot d'avoir organisé la rencontre du 24 janvier et à toutes celles et ceux qui se sont déplacés au 193 rue Fondaudège hier au soir. Mais cela ne se reproduira plus. Je respecterai les engagements pris pour le 5 février à Bordeaux, les 30 et 31 mars à Caudéran et celui qui sera fixé bientôt à la librairie Georges de Talence. Mais ça ne m'amuse plus de plaider pour mes livres. Les piques-assiettes et les pinces-sans-rires non seulement ne me distraient plus mais me sortent par les yeux. Faire le camelot pour vendre... [Lire la suite]
Posté par 240768 à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2019

Pourquoi vous rendrez-vous jeudi 24 janvier au 193 rue Fondaudège ?

Parce que ce sera ouvert dès 19 heures et qu'il fera chaud à l'intérieur. Parce qu'entre toutes les caves celle de l'Entre Deux Vins abrite en son sein l'irrésistible Sandrine Jacotot. Parce que vous en sortirez avec la garantie d'être étourdis par une ineffable autant que rarissime ivresse. Car en ce lieu, Bacchus et Hugo vous le certifient : l'éditeur le plus éloquent de toute la Nouvelle Aquitaine et son auteur le plus singulier vous réserveront un plaisir des plus raffinés. Parce que les plus femmes les plus spirituelles de la... [Lire la suite]
Posté par 240768 à 15:50 - Commentaires [5] - Permalien [#]
06 janvier 2019

Au 193 rue Fondaudège, jeudi 24 janvier à 19 heures

Je fonctionne avec les lieux comme avec les êtres humains. Certains me séduisent d'emblée comme d'autres ne me plairont jamais. Il n'y a rien de rationnel là-dedans, je vous l'accorde, mais c'est ainsi, la cave du 193 rue Fondaudège me plut aussitôt. Les vibrations qu'elle dégage sont chaleureuses et profondes. Le bois de sa table magistrale est de ceux sur lequel s'échangent les libres paroles.Y être c'est avoir envie d'y rester. La grande dame au fond de la photographie, n'y est évidemment pas pour des cacahuètes. Sandrine Jacotot... [Lire la suite]
Posté par 240768 à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]