Helena

HELENA Mlynski, caviste, Bordelaise depuis 2014 : " Je viens de Paris et dès mon arrivée à Bordeaux, je me suis vraiment imprégnée de cette ville. Physiquement, sentimentalement, j'ai trouvé mon foyer dans cette ville. Je m'y déplace facilement, à pied ou en vélo. Pour traverser Paris d'est en ouest, il me fallait une bonne heure et ça m'insupportait. Ici, en trente minutes, je peux être près de l'eau ou près des vignes. A l'océan ou en Dordogne. Très vite je me suis constituée un réseau contrairement à ce qu'on m'avait signifiée de la supposée froideur des Bordelais. Ce réseau m'a aidé à trouver un emploi et même au travail, ici, flotte toujours un parfum de vacances. Bordeaux respire la beauté et la culture. Je m'y sens en vacances toute l'année ! Je vis une renaissance physique et psychologique. Je ne suis plus déprimée comme il pouvait m'arriver de l'être à Paris. Quand je pars et que je vois le panneau Bordeaux en revenant, ça m'émerveille encore. Le Pont de pierre me donne toujours le frisson. C'est comme une seconde chance dans ma vie. Peut-être parce que j'y ai aussi rencontré l'amour, il me semble que c'est aujourd'hui une ville où tout est possible.