Marie Darribère

MARIE Darribère, assistante de communication, Bordelaise depuis 2001 : " Je suis arrivée des Landes à Bordeaux pour faire mes études en plein chantier du tramway et à l'époque c'était une ville hyper bourgeoise et hyper froide. J'ai vécu toute la transformation de la cité qui est aujourd'hui devenue plus chaleureuse. Etudiante, j'habitais la Victoire qui comptait 80% d'automobilistes et 20% de cyclistes. A présent elle est devenue très majoritairement piétonne et c'est beaucoup plus agréable de la traverser. J'ai aussi l'impression que les Bordelais ont redécouvert et se sont réconciliés avec leur fleuve. Même le Batcub, presque toujours en panne, est une bonne idée au départ. Bordeaux, finalement, a mis l'eau dans son vin."