Le Bordo de Dorso

24 juillet 2019

Anniversaire et fin

 Voilà, c'est aujourd'hui. Je me tâtais depuis un bon moment pour me décider à laisser ce blog là où il est alors pourquoi pas le jour de mon anniversaire ? C'EST FINI. Merci à toutes et à tous pour m'avoir lu de 2013 à aujourd'hui. Vous fûtes 40 314 personnes et ce n'est pas tout à fait rien ! Que les fans se rassurent. J'ai en tête l'idée d'un nouveau blog sous forme de journal sur l'actualité bordelaise ou pas. Je vous embrasse... A un de ces jours, peut-être

Dorso

 

 

Posté par 240768 à 14:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]


17 juillet 2019

Ô Gironde Garonne !

IMG_0528

Mrecredi 17 juillet, à bord du Sicambre amarré quai des Chartrons, 9 h 30. Il s'impose sans l'ombre d'un doute de célébrer les 40 000 visiteurs de mon blog avec cette bouffée de bonheur que nous procure dame Garonne à chaque fois que nous la contemplons. Je ne résiste pas, ça coule de source, et je prends cette image de notre rivière majestueuse.  La Garonne est grande qu'on se le dise et c'est ainsi qu'elle enivre un matin d'été d'une sensation inimitable de liberté.

Posté par 240768 à 11:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2019

40 000 visiteurs et quelques fleurs

Le Bordo de Dorso

Le Bordo de Dorso vient d'accueillir son quarante-millième visiteurs et par conséquent je vous offre ces quelques fleurs de mon jardin. Elles ont résisté au froid, à la grêle et à la canicule. Ce sont mes petits rayons de soleil dans le blues qui me tombe dessus parfois comme une giboulée au mois de mars. N'importe, le Bordo de Dorso fleurit toujours, qu'on se le dise, et merci à toutes celles et ceux ayant un jour poussé la porte de mon jardin.  Je vous chéris !

Posté par 240768 à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2019

Supportable

Le pianiste de Sempé

Les dessins de Sempé rendent la solitude plus supportable.

Posté par 240768 à 19:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2019

Verre avec vue

IMG_0346

La métamorphose de l'ancien atelier d'embouteillage de l'usine Marie Brizard en lumineuse Halle Héméra est une incontestable réussite esthétique. Il sera bientôt possible d'y boire un verre au quatrième étage avec une vue panoramique sur Bordeaux. Le soleil et le mobilier sont là. Ne manque plus que l'ouverture du bar proprement dite et là, ce sera vraiment bonnard !

Posté par 240768 à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 juin 2019

Un jardin en ville

IMG_0286

C'est un petit bistrot au bout du cours Balguerie-Stuttenberg et à l'angle de la rue Delord. Un vrai bistrot de quartier et je pèse mes mots tant ces termes sont si souvent galvaudés. Il s'appelle La Myrtille et si on n'y boit pas que du jus de fruits, c'est tant mieux après tout, tant que l'ivresse ne devient jamais un impératif. En plein Bordeaux c'est rarissime de découvrir un rade avec un délicieux petit jardin et ne vous en privez pas. Le patron du café connaît un peu la vie et ne la célèbre pas tristement. La Myrtille vaut son pesant de cacahuètes et ce doit être un chouette moment d'y boire une mousse sous son palmier. A bon entendeur salut !

Posté par 240768 à 15:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juin 2019

La Terre de Sempé est ronde comme un ballon de football

IMG_0224

Chacun sait le goût de Jean-Jacques Sempé pour le jeu de football. Il admire en particulier un Hollandais volant entré dans la légende de ce sport sous le nom de Johan Cruyff parce que la fluidité de sa course était aussi incomparable que le trait de Jean-Jacques Sempé. Nonobstant le travail insoupçonnable caché derrière cette grâce, le dessin de Sempé coule comme de l'eau de source, il est une fulgurance toute droite surgie de l'émerveillement de l'enfance. Une chaleur immédiate vous cueille au creux de l'estomac. Chapeau bas, monsieur Sempé !

Posté par 240768 à 12:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'homme qui rend les hommes heureux

JJ Sempé 1

Mardi dernier soit le 28 mai à 18 h 30, j'ai vu pour la première fois au Musée de la Mer et de la Marine à Bacalan, l'exposition consacrée à Sempé. Allant de salle en salle j'entendais régulièrement devant ou derrière moi, des éclats de rires. Parce que Jean-Jacques Sempé rend les hommes joyeux. Les hommes regardent ses dessins et redeviennent le petit garçon chevauchant leurs papas. Il rend les hommes heureux comme des gamins jouant aux cow-boys et aux indiens en regardant le monde avec des yeux de ballon rond.

Posté par 240768 à 12:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Jean-Jacques Sempé est un chat

JJ Sempé 2

Ce dimanche matin, à 10 h 30, je suis retourné dans le quartier de Bacalan, au Musée de la Mer et de la Marine pour voir encore une fois l'exposition consacrée à Jean-Jacques Sempé. Ce dimanche matin donc, alors que la méchanceté est étrangère au monde du dessinateur, j'ai dû faire un choix doublement cruel. Sélectionner d'abord parmi les 200 oeuvres de Sempé exposées celles que je préférais photographier afin de n'en retenir in fine que trois pour ce blog. Je commence par celle-ci car cela m'a frappé en regardant ce matou passer une tête par la porte : Jean-Jacques Sempé est un chat. Il ne vocifère pas et ne force jamais le trait. Il regarde ce qui se passe avec une grâce infinie car il s'agit bel et bien de cela : une simplicité portée à un degré de sophistication aussi pur, ça s'appelle la grâce. Et quel animal autour de nous, dans notre vie quotidienne est plus gracieux que le chat ? Monsieur Sempé doit être capable de ne pas bouger d'un cil jusqu'à ce qu'une idée traverse son esprit. Je parierais même qu'il ronronne de plaisir quand il parvient au dessin de ses fins. Sempé est un chat dont le coup de crayon vole comme un oiseau !

Posté par 240768 à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2019

Un jardin sur les boulevards

IMG_0211

Connaissez-vous le jardin du Lieu sans nom dans la rue de Lescure ? Pas davantage sans doute que le boulevard Georges Pompidou dont il est voisin à deux pas de la discrète Barrière Saint-Augustin. Tout proche donc du défilé bruyant des milliers d'automobiles qui roulent à sa portée, ce jardin un peu sauvage est la bouffée d'air des compagnies théâtrales du Lieu Sans Nom, scène de plusieurs troupes de comédiens depuis quelques années. Soyez curieux, cela vous rendra souvent plus heureux !

Posté par 240768 à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2019

Quand Meriadeck me fait mentir

IMG_0145

Mercredi 15 mai, 8h 20 à Meriadeck. J'ai toujours dit pis que pendre de ce quartier et me voici donc obligé de lui rendre justice dans la gaieté de ce matin printanier avec cet éclat d'eau dans la verdure telle une stalagtite sous le ciel bleu. Trois fois rien peut-être mais qui me mettait de bonne humeur de bon matin. Il existe des jours où Meriadeck ne se montre pas médiocre. Autant le reconnaître de toute bonne foi !

Posté par 240768 à 13:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2019

Place de la Ferrari

IMG_0097

A Bordeaux chaque propriétaire de Ferrari aime se garer place de la Comédie, de préférence devant l'Intercontinental, à portée de voiturier. J'ai remarqué que plus le revenu des individus était haut, plus ils prisaient les voitures basses. peut-être parce qu'au-dessus du panier, les riches connaissent le dessous des tables. Les Ferrari ont quand même une sacrée gueule, un beau pays du beau, faut pas enlever ça à l'Italie !

Posté par 240768 à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2019

Rouge sang

IMG_0033

C'est plus fort que moi : depuis qu'adolescent je vis Faye Dunaway porter un béret dans " Bonnie and Clyde ", ce seyant accessoire tel un point d'exclamation sur la chevelure d'une jolie femme, m'attire comme un aimant. Ce lundi 15 avril à 11 heures 30, la jeune fille au béret s'est assise au fond de la terrasse d'un café à deux pas de la Porte Dijeaux. Le soleil jouait à cache-cache avec les nuages et sa blondeur allumait la lumière. En attendant l'arrivée du serveur, indifférente à son environnement, elle se photographiait à qui mieux-mieux et ça ternissait un peu son aura. La miss portait une paire de baskets aussi rouge que son couvre-chef et ses yeux étaient bleus. Lorsque le patron vint prendre sa commande, elle demanda, dans un anglais parfait, un " Bloody Mary " et le daron avec un professionnalisme remarquable resta impassible. Il lui servit deux minutes plus tard le mélange de vodka et de tomate qu'elle but à la paille tel un jus de fruit ordinaire. Une boisson de couleur sang assortie à ses baskets et à son béret, ça coulait de source. Les jeunes femmes à béret rouge buvant un Bloody Mary avant midi mènent une drôle d'existence. Elles ont toute la vie devant elles et elles nous emmerdent !

Posté par 240768 à 13:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2019

La belle claque !

IMG_0005

C'est chaque année, la même chose, tout à coup, au printemps, les arbres de la place Charles Gruet sortent de leur grand sommeil et ça me met une claque magistrale ! Ce matin, vers 11 h, à la sortie de la rue Lafaurie-Monbadon, paf, je l'ai prise de nouveau dans la tronche avec le plus grand plaisir. Au milieu des travaux du tramway, putain, déjà plus de trois ans pleins de foutues nuisances, le soleil dans les feuilles me faisait verdir non point de jalousie mais de fraîcheur. Allez hop, un peit coup d'allégresse fortissimo et voilà un mardi d'avril dont il faisait soudain bon de tirer tous les fils.

Posté par 240768 à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2019

Un dimanche de printemps

Bordo de Dorso

Je dis souvent que le printemps commence avec l'arrivée de la course Paris-Roubaix et je le maintiens. Dimanche 31 mars à 14 h 45 pourtant lorsque je pris la photographie de cette allée du Parc bordelais, il me serait impossible de nier que ce ne fut pas la lumière printanière du moment qui ne motiva pas cette prise de vue. Ni sauvage ni domestiquée policée davantage que polissonne c'est une allée prometteuse et ô combien apaisante. Empruntez-moi nous dit-elle et vous verrez bien ce que vous trouverez au bout. Je me suis arrêté un instant afin d'immortaliser ce moment. Le printemps 2019 commençait bel et bien là, à cette minute tout à fait précise. Dans sa lumière de soie et la fraîcheur de son innocence.

Posté par 240768 à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2019

LE poème est sorti !

Smiling writer Thing for my baby d'amour

Voyez comme le poète Dorso est ravi de la sortie de son bébé Doubidou bidou ! Un écrivain à la sortie de son bouquin c'est comme un footballeur marquant un but : content tout plein ! Je vais à présent me transformer en (dé) marcheur pour partir à la conquête de mes lectrices avant celle de mes lecteurs. Rappelons en effet que ce poème est dédié à la souveraine grâce des femmes et à la chaleur continue que diffuse une Neerlandaise d'entre elles parmi toutes les princesses de la planète toute entière. Certains hommes pas trop mâles en point sont également autorisés à le lire. Nous sommes le 19 ème jour de Mars et c'est un jour placé sous le signe de Vénus.

Posté par 240768 à 12:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 mars 2019

Doubidou bidou disponible dès le mercredi 19 mars 2019

Our book

Doubidou bidou sera en effet disponible dès mercredi prochain et il aura le visage de Lisa dessiné et mise en page par la jeune et très talentueuse Sarah Ayadi. Chapeau Sarah ! Je lui confierai quelques exemplaires au prix doux de 10 euros et j'espère que vous lui réserverez non seulement le chaleureux accueil que son travail mérite mais que vous la récompenserez en lui achetant Doubidou bidou. Ce poème de 13 pages est inspiré vous l'aurez compris par la femme que j'aime et dédié à la grâce souveraine de toutes les autres. J'y ai mis le meilleur de moi-même et j'espère qu'il vous donnera quelques minutes de bonheur. Soyez généreux et romantique. Nous le méritons sincèrement et vous ne le regretterez pas. Doubidou bidou est un petit bijou.

Posté par 240768 à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2019

Sans elle pas d'envol

couverture xavier1

Voilà c'est Lisa. Cette chaleur continue dans mon estomac. Le sang de mon coeur et par conséquent de Doubidou bidou. L'âme et la mirifique cambrure de ce poème. Elle a bouleversé mon existence. Ce petit recueil bientôt en vente au prix de dix euros est dédié à toutes les emmerveilleuses. Il est pour elle. Sans L pas d'envol. Ik houd van je

Posté par 240768 à 19:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 mars 2019

Bientôt sur votre écran

 Ce soir ou demain matin au plus tard s'affichera sur l'écran de votre ordinateur la couverture de " Doubidou bidou" poème en prose romantique pour une femme magnifique que j'ai mis 27 mois et quatre heures à écrire. Ce furent les 27 premiers mois de grossesse les plus difficiles. L'enjeu était de taille : dire Je t'aime en une vingtaine de pages à la femme de ma vie. Deux ans et trois mois de doutes et de corrections balayés par trois heures d'inspiration. Le résultat devrait être imprimé et disponible à la vente pour la somme de 8 euros en avril ou en mai de cette année 2019. J'ai écrit ce poème pour une femme en espérant qu'il plaise à beaucoup d'autres. " Doubidou bidou " ce titre saugrenu ponctue la fin de " Strangers in the night " chanté par Franck Sinatra et c'est notre chanson à Lisa et à moi. Parce c'est ce que nous étions lorsque nous nous rencontrions : deux étrangers dans la nuit tombant amoureux au premier regard. Doubidou bidou raconte 30 ans de notre vie en 20 pages. Vous comprendrez pourquoi il me fallait 27 mois et 4 heures pour les écrire...

Posté par 240768 à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2019

Une soirée agréable

Mardi 5 février 2019

Petite chambrée à la Machine à Musique mardi 5 février mais chambrée attentive et bienveillante. Merci à Hélène des Ligneris de nous avoir accueilli avec Benoît Lasserre devenu expert dans ce genre d'exercice. Merci surtout à celles et ceux qui firent le déplacement malgré le temps de gueux. J'espère que vous aimerez mon " Colporteurs Blues" et que vous le ferez savoir autour de vous. L'oral n'est pas facile au moment de parler de ce qu'on a voulu écrire. Mais ce soir là ce fut tout sauf une corvée. Le blues est une musique pleine d'énergie.

Posté par 240768 à 08:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]